En bref ...
Boobstagram

Boobstagram

BoobstagramMontrer ses seins sur le web c’est bien, les montrer à son médecin c’est mieux.

 

Ce sont Julien GLT (fondateur de Boobstagram) et Lionel Pourtau (sociologue), qui sont à l’origine de cette idée, Boobstagram, pour lutter contre les risques du Cancer du sein

Prendre des risques contre le risque de cancer du sein

 

La lutte contre le cancer du sein est de longue haleine, les progrès sont réels mais par rapport à d’autres pathologies, ils peuvent paraître lents et ce malgré les moyens gigantesques, financiers et humains que l’humanité y consacre.
En France, c’est autour de 10 % de budget de la santé qui touchent chaque année 350 000 personnes et dont près de 150 000 en mourront.
Le cancer du sein est un des plus menaçants.

Chaque année près de 50 000 femmes sont atteintes, près de 11 000 en mourront?

 

C’est presque 3 fois la mortalité sur les routes, 14 fois la mortalité du SIDA.

 

Nous ne pouvons pas tous devenir cancérologues ou chirurgiens.

Mais nous pouvons tous prendre notre part de la prévention, pour nous-mêmes, pour nos proches et pour les autres.

Mais comment ?

Comment se faire entendre dans cette sphère publique saturée de messages ?

Comment éviter l’écueil du moralisme ?

Comment faire une communication populaire tout en correspondant parfaitement aux connaissances scientifiques actuelles ?

 

Et comment chercher à faire une prévention ludique quand la plupart des préventions sont sur le mode de la peur ?
C’est ce que modestement, va chercher à faire Boobstagram, en s’appuyant sur l’appropriation par chacun des derniers outils technologiques de masse.
En choisissant cet angle et en choisissant des populations jeunes, celles qui sont les plus à l’aise avec ces technologies, celles qui sont les plus à l’aise avec les messages décalés, nous cherchons à sensibiliser celles et ceux qui doivent changer leur comportement aujourd’hui pour bien changer leur destin après-demain. Car c’est bien une des difficultés supplémentaires de cette famille de maladies, on construit son cancer en 20, 30, 40 ans. Or sensibiliser des jeunes gens sur des risques aussi réels que lointains est extrêmement complexe.

 

Mais il y a bien des préventions :
– la prévention primaire qui cherche à faire abandonner les comportements dangereux
– la prévention secondaire qui pousse au dépistage le plus précoce, pour identifier la maladie là où la médecine peut agir avec la plus grande efficacité
C’est sur ces deux registres que nous allons tenter ici d’intervenir avec ces petits messages illustrés que nous espérons voir circuler le plus largement sur les médias sociaux.
Glamours, audacieux, originaux, qu’importent les moyens pourvu que l’on atteigne la fin, être du côté de la vie.

Site : Boobstagram

FacebookTwitter

 

 

 

À propos Frédéric LOHBRUNNER

- Directeur de Communiquaction, j'affectionne la communication, les réseaux sociaux, la promotion de ce en quoi je crois et qui pour de bonnes causes, mes modestes compétences me permettent de les mettre en avant.
x

Check Also

Les petites Bourette

Les petites Bourettes au Théatre du bois de l’Aune

Les petites Bourettes en concert sur Aix en Provence. Articles similaires