Les Acteurs de la filière Musicale en Région Sud menacés

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur print

Pôle de Coopération des Acteurs de la Filière Musicale en Région Sud et Corse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE PAM du 20 MARS 2020

Pole de cooperation des Acteurs de la filière Musicale en Région SudLes Acteurs de la filière Musicale en Région Sud menacés ! Les intermittents du spectacle impactés !
Appel au soutien et à la solidarité !

Le PAM – Pôle de coopération des Acteurs de la filière Musicale en Région Sud, fédère plus de 90 structures adhérentes dans les champs du spectacle vivant, de la musique enregistrée mais aussi de l’innovation et du numérique, et développe son programme d’actions auprès de l’ensemble des acteurs du territoire.

Aujourd’hui le Pôle se mobilise aux côtés des syndicats de filières, des fédérations nationales et pôles régionaux afin de participer à un état des lieux le plus fidèle possible face aux conséquences économiques exceptionnelles qui impactent notre secteur dans cette crise sanitaire liée au Covid-19.

C’est tout l’écosystème de la filière musiques actuelles et de toutes les musiques en général qui est aujourd’hui mis à mal:

lieux de diffusion, festivals, producteurs de spectacles et labels indépendants, tourneurs, managers, éditeurs musicaux, prestataires de services, intermittents du spectacle sans oublier les structures de formation et de conseil liés au secteur culturel.

Tous les acteurs que nous représentons sur le territoire sont bien évidemment solidaires des mesures mises en place par le gouvernement pour gérer au mieux la crise sanitaire qui est en marche et continueront de les suivre au plus près car ils restent attentifs à la protection des publics qu’ils accompagnent dans l’ouverture à la culture.

Cependant les effets sont aujourd’hui dévastateurs sur la filière pour des milliers de professionnels du secteur, acteurs et intermittents du spectacle.

Les fermetures de lieux de diffusion, annulations de festivals, annulations et reports de tournées, arrêt total des commandes de produits culturels (livres et disques) lié aux fermetures de magasins et problèmes d’approvisionnement pour les sites en ligne, freins à la production en général, dans une période charnière de programmation et de production mettent notre secteur dans une situation inédite face à l’ampleur du choc économique que cette situation génère.

Ce sont des milliers d’emplois menacés en région, directs et indirects. Des lieux de diffusion et festivals qui ont mis leurs équipes en chômage partiel ou technique, de nombreuses tournées et concerts annulés ou reportés et un grand nombre d’intermittents dont les contrats n’ont pu être honorés. Qu’en sera-t-il pour eux des statuts et indemnités en cours.

Nous manifestons aussi toute notre solidarité à l’ensemble des prestataires techniques de notre secteur d’activité qui sont également nos partenaires de la première heure.

C’est aujourd’hui l’ensemble des acteurs culturels de la région aux côtés des intermittents du spectacle qui en appellent à la solidarité et au soutien des pouvoirs publics.

En dehors de la mobilisation nationale pour la mise en place d’un plan d’urgence en faveur de la profession, mobilisation à laquelle nous participons activement, nous appelons aujourd’hui nos collectivités territoriales à mettre en place un dispositif d’aide financière exceptionnel pour les acteurs de notre territoire lourdement menacés.

Il est certainement superflu de rappeler le poids économique de ce secteur dans une région dont le modèle de développement passe par une attractivité sans cesse accrue, aussi nous contenterons-nous de souligner que ces activités, par le lien social, la liberté d’expression, l’ouverture à l’Autre qu’elles induisent, nous sont aujourd’hui, et plus encore demain nécessaires.

Toutefois il s’agit de défendre ici et maintenant la reconnaissance de nos activités par la mise en oeuvre d’un plan d’aide dédié qui prenne en compte la particularité de notre secteur, éminemment associatif et structurellement multiple, ce qui le rend d’autant plus fragile. Aussi appelons- nous de nos vœux, qu’à l’issue de cette période de confinement, une réunion de crise soit organisée avec les représentants de nos collectivités et les représentants de l’ensemble des acteurs de notre écosystème.

C’est tout l’écosystème de la filière musicale sur notre territoire qui est en danger ! Il est plus qu’urgent de nous mobiliser !

Pour de plus amples informations, nous vous encourageons à visiter le site du PAM.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email